L’Association genevoise des choeurs d’oratorio (AGECO)

Le Cercle Bach de Genève est membre de l’AGECO.
Font partie de cette association:

  • Le Cercle Bach de Genève: fondé en 1928-29 par Francis Bodet, dirigé par Paul Rudhardt de 1966 à 1999, par Natacha Casagrande depuis 1999.
  • Le Chant Sacré Genève: (nouvelle dénomination depuis septembre 2012, anciennement La Société de chant sacré de Genève): fondé en 1827, dirigée par Ernest-Christian-Friedrich Wehrstedt jusqu’en 1872, par Hugo de Senger de 1872 à 1892, par Otto Barblan de 1892 à 1938, par Samuel Baud-Bovy de 1938 à 1977, par Didier Godel de 1977 à 2011, par Romain Mayor depuis 2011.
  • Le Motet de Genève: fondé en 1926 par Lydie Malan, dirigé par Jacques Horneffer de 1947 à 1981, par Philippe Corboz de 1981 à 1993, par Guillaume Tourniaire de 1993 à 2002, par Ching-Lien Wu de 2002 à 2012, par Dominique Tille depuis 2012.
  • La Psallette de Genève : fondée en 1950 par Pierre Pernoud, dirigée par Philippe Cart de 1978 à 1988, par Laurent Gay de 1988 à 2001, par Pablo Pavon de 2002 à 2009, par Steve Dunn depuis 2010.
  • Le Chœur de l’Université de Genève: (nouvelle dénomination depuis 1998, anciennement Chœur Universitaire de Genève): dirigé par Chen Liang-Sheng de 1967 à 1998, par Gleb Skvortsov de 1998 à 2008, par Sébastien Brugière depuis 2008.

L’AGECO regroupe des chœurs classiques de bon niveau capables de donner des concerts de qualité, avec une haute exigence musicale. dans les aspects suivants :
– Qualités vocales (technique vocale, homogénéité, souplesse, variété des couleurs, etc.)
– Précision rythmique et d’intonation
– Puissance vocale adaptée au répertoire
– Finesse d’interprétation
– Notions stylistiques
Par ailleurs, ils ne fonctionnent pas uniquement par projets, mais justifient d’une démarche artistique de qualité sur le long terme.
L’AGECO favorise, par le biais d’une redistribution de soutiens financiers, les chœurs membres ou exceptionnellement non-membres qui :

Pratiquent notamment un répertoire avec orchestre
Les chœurs de l’AGECO ont la compétence et un nombre de choristes suffisant pour pratiquer un répertoire d’Oratorio avec orchestre de chambre ou symphonique.

Engagent des orchestres, des instrumentistes et des solistes de qualité
A l’occasion de leurs concerts, les chœurs de l’AGECO engagent des musiciens professionnels expérimentés et de haut niveau. Que ce soit des instrumentistes : orchestres, ensembles divers, instrumentistes isolés (pianiste, organiste, etc.) ou des chanteurs solistes.

Défendent la multiplicité du patrimoine choral en explorant notamment des œuvres peu connues du répertoire
L’AGECO regroupe des chœurs qui pratiquent et diffusent de façon très active, lors de leurs concerts, une large palette du répertoire choral, de la Renaissance au XXIème siècle. Ils interprètent des œuvres majeures tout en privilégiant des compositions moins connues ou plus difficiles d’accès, défendant ainsi la multiplicité du patrimoine choral.

Ont une exigence quant au recrutement et à l’évaluation des choristes
Pour obtenir une certaine qualité chorale, les choristes des divers chœurs de l’AGECO sont sélectionnés avec soin après audition. En général, il leur est demandé, en plus d’une certaine qualité vocale, de savoir déchiffrer la musique et d’avoir une bonne culture du chant choral. Ils doivent avoir une curiosité et une disponibilité particulières pour se consacrer pleinement au travail des partitions et être ouverts à toute sorte de répertoire.

Engagent des chefs de qualité
Le niveau des chefs des chœurs de l’AGECO est élevé puisqu’ils sont généralement engagés sur la base d’un concours particulièrement exigeant ou du moins selon des critères pointus. Ils sont tous musiciens professionnels, possédant la compétence de chef de chœur et de chef d’orchestre, attestée par un diplôme ou par une expérience jugée équivalente. Ils ont également une vaste culture du répertoire choral et peuvent ainsi aborder des œuvres de toute sorte, de la Renaissance au XXIème siècle.
L’AGECO gère également

  • La location et la révision de son orgue positif
    En 1985, le Cartel achète un orgue positif transportable utilisé pour les divers concerts de ses membres. Il le loue également à un prix très avantageux : CHF 200.- aux ensembles amateurs de Genève et CHF 400.- aux ensembles professionnels. Le revenu de ces locations (entre 10 et 15 par année) permet d’assumer les frais d’entretien et d’assurance de l’instrument et de constituer un fond destiné à son renouvellement. Le Cartel acquiert un nouvel orgue positif en 2006 et vend le précédent qui ne convenait plus.
  • La « Gazette de l’Oratorio »
    En 1990 le Cartel crée la « Gazette de l’Oratorio», envoyée à plusieurs sociétés chorales et autres institutions musicales de la Ville et de Suisse Romande, destinée à recenser tous les projets de musique chorale à Genève afin que les divers chœurs ne programment pas les mêmes œuvres en même temps et que les concerts ne se télescopent pas. Depuis 2012 elle est informatisée et on la trouve sur le site suivant: http://www.gazetteoratorio.ch
  • Une audition annuelle de solistes
    En 1991, le Cartel met sur pied une audition pour donner l’opportunité à des chanteurs suisses et étrangers qui le désirent de se faire entendre par les chefs de chœurs de la région et permettre aux chefs de découvrir des solistes.
    L’audition a lieu chaque année en septembre dans la grande salle du Conservatoire de Musique Place Neuve, mise gracieusement à disposition par ce dernier.