Historique

En hiver 1928-1929, un groupe de jeunes choristes se constitue autour de Francis Bodet, premier trompette solo de l’Orchestre de la Suisse Romande (OSR), dans le but de présenter au public genevois la richesse des œuvres du grand maître de Leipzig. Ils donnent leur premier concert le 11 mai 1929 au temple de Saint Gervais, accompagnés par des solistes de l‘OSR. Le Cercle Jean-Sébastien Bach de Genève vient de naître …

CSJB_1940
Le Cercle Bach en 1940 – historique

Pendant trente-sept années, Francis Bodet donne de nombreux concerts de haut niveau, avec un chœur comprenant une quarantaine de choristes, mettant le Cercle Bach à une place de premier plan dans la vie culturelle genevoise. Sa réputation dépasse largement nos frontières.

En 1966, le Cercle Bach est confié à Paul Rudhardt qui l‘avait déjà conduit plusieurs fois du temps de Francis Bodet. L‘une de ses premières tâches est de réorganiser les registres en recrutant de nouveaux membres et en renforçant les registres d‘hommes.

Petit à petit, le chœur s‘agrandit jusqu‘à compter une centaine de membres, devenant ainsi un des chœurs symphoniques de la Ville de Genève. Il peut, en ces temps-là, compter sur la collaboration régulière de l‘OSR, grâce à son chef fondateur, Ernest Ansermet, pour qui le chant choral constituait “une des bases essentielles de toute forme musicale ».

L‘évolution de l‘effectif permet au Cercle Bach d‘élargir considérablement son répertoire en inscrivant à ses programmes des œuvres du XIXème et du XXème siècles, sans oublier pour autant l‘objectif premier du chœur. C‘est ainsi que, parallèlement aux grandes œuvres de Bach, les choristes interprètent, sous la baguette de leur chef, des œuvres de Mendelssohn, Brahms, mais aussi des pièces de compositeurs contemporains tels que Calame, Stauffer et Rudhardt, dont trois chants profanes en création.

En 1999, Natacha Casagrande succède à Paul Rudhardt en qualité de directrice artistique.